Le directeur général adjoint de la société Arab Soft, fournisseur de la plateforme Taha Tarik, a, en marge de la cérémonie, présenté en quelques minutes l’historique du projet en power point. Pour lui, «le Sigit sera toujours évolutif pour répondre aux différents enjeux de changement de la réglementation aux Comores, et il sera toujours le premier outil de l’Etat pour l’augmentation de la recette et l’optimisation des processus fiscaux à forte valeur ajoutée»

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close Bitnami banner
Bitnami